Les Solidays vues par nos bénévoles

02/07/2014

C’est quasiment une tradition, chaque année, nous sommes présents aux Solidays pour faire découvrir nos valeurs et nos actions aux festivaliers. Chaque année, une dizaine de bénévoles Oxfam sont au rendez-vous. Chaque année, ils sont formidables, voyez par vous-mêmes !

Coraline, 26 ans, Paris

CoralineEtre bénévole Oxfam sur les Solidays, c’est aimer aller au contact des gens pour porter les messages d’Oxfam. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir d’autres organisations dans le grand village associatif. Et les concerts à la fin de notre temps consacré au bénévolat, c’est la cerise sur le gâteau !

C’est vraiment un très bon moment qui nous permet de rencontrer d’autres membres de l’Oxfamily qu’on aurait sans doute jamais pu croiser sans cela.

Cyril, 20 ans, Dunkerque

CyrilJ’ai connu Oxfam grâce au film Into The Wild, quand le personnage principal, Christopher, décide de faire un chèque du montant de sa bourse à une association. J’ai été curieux de savoir pourquoi il avait choisi Oxfam. Je me suis donc renseigné sur internet, et j’y ai retrouvé les valeurs qui me sont chères. J’ai aussi découvert qu’il y avait une boutique à Strasbourg. J’y suis allé par curiosité, on m’a offert un thé et 1h plus tard, j’étais bénévole !

Martin, 29 ans, Paris

MartinParticiper aux Solidays sous les couleurs d’Oxfam c’est une façon idéale de commencer l’été ! C’est l’occasion de rencontrer d’autres associations, de sensibiliser des jeunes aux sujets Oxfam même s’ils viennent initialement pour la musique. Et puis ça permet de passer un moment sympa avec d’autres bénévoles. Pendant les concerts, on s’est servis des ballons Oxfam France pour se retrouver au milieu de la foule : un bon moyen de ne pas se perdre et de promouvoir Oxfam en même temps !

Benjamin, 22 ans, Strasbourg

BenjaminC’est ma première année aux Solidays avec Oxfam. Dans la boutique Oxfam de Strasbourg, on s’est très vite bien entendus alors on a décidé de venir ensemble. Et vu l’état d’esprit des bénévoles de Strasbourg, je ne pouvais qu’avoir envie de rencontrer d’autres membres d’Oxfam France !

Mots clés: