Emmanuel Macron à l’ONU : passer des paroles aux actes sur les inégalités, le changement climatique et l’Afrique

25/09/2018

Le Président Macron a prononcé un discours fort à la tribune des Nations Unies aujourd’hui en mettant l’accent sur le problème des inégalités au niveau mondial, les enjeux du changement climatique et le développement de l’Afrique. Et un rendez-vous pris : le G7 en France à l’été 2019 où les mots devront être mis en action pour être crédibles, a réagi aujourd’hui Oxfam France. Cependant, sur tous ces sujets l’ONG appelle le Président français à joindre bien davantage le geste à la parole au niveau national s’il veut être réellement crédible sur la scène internationale.

Pour Robin Guittard d’Oxfam France : « Dans un monde où 82 % des richesses créées en 2017 ont profité aux 1 % les plus riches de la population mondiale, les mots du Président Macron sur les inégalités sont bienvenus. Nous appelons maintenant le Président à porter le changement de modèle économique actuel pour éviter que ces paroles ne sonnent creux. Le G7 français en 2019 doit consacrer une nouvelle vision pour lutter contre les inégalités. »

Pour Oxfam France l’aide publique au développement reste un levier important de lutte contre les inégalités au niveau global et appelle la France à faire plus et mieux dans ce domaine.

« Hier le gouvernement français annonçait une hausse de 130 millions d’euros pour l’aide au développement dans le budget 2019. C’est bien loin du 1 milliard que le Président a mentionné à l’Assemblé générale de l’ONU qui correspond en réalité à des autorisations d’engagement qui ont vocation à être réparties sur plusieurs années[1], » précise Robin Guittard.

L’Afrique était au cœur du discours du Président français et notamment le Sahel où les besoins sont criants entre crises humanitaires et pauvreté endémique. La France est attendue au tournant et doit démontrer que sa politique de développement ne sert pas d’alibi à ses intérêts sécuritaires ou de contrôle des flux migratoires. 

Pour Emilie Both chargée de plaidoyer climat pour Oxfam France : « Au Sahel le changement climatique n’est pas un défi d’avenir mais une menace actuelle, comme démontré par la crise alimentaire de cet été. Or Emmanuel Macron n’a pris aucun engagement nouveau en matière de financement climat à destination des populations les plus vulnérables. Avec seulement 21% des financements climat français dédiés à l’adaptation aux changements climatiques, la France est loin d’être exemplaire sur ce front. Alors qu’Emmanuel Macron s’apprête à recevoir les titres de ‘Champion de la Terre’ et ‘Champion du climat’, il est urgent de prendre des mesures concrètes pour augmenter les financements français pour l’adaptation.

Pour adopter des règles d’application de l’Accord de Paris lors de la COP 24 en décembre prochain, Emmanuel Macron devra user de son influence pour faire réellement progresser les négociations. Les financements climat continuent à représenter un risque important de blocage, et les pays développés, notamment l’Union européenne, devront être prêts à avancer pour ne pas mettre en péril l’Accord de Paris.

« Sur tous ces sujets brûlants de l’agenda international nous donnons rendez-vous au Président Macron à Biarritz en août 2019 pour le G7 français : mais attention, nous ne nous contenterons plus de beaux discours mais attendons des changements réels pour répondre aux nombreux problèmes soulignés par le Président, » avertit Robin Guittard.


Contacts

Robin Guittard / Tél : 06 28 49 01 43

Notes aux rédactions


[1] Oxfam France, Budget 2019 : Il faut transformer l’essai pour la solidarité internationale, 24 septembre 2018 : https://oxfamfrance.org/communique-presse/aide-publique-au-developpement/budget-2019-il-faut-transformer-lessai-pour