PLF 2018 - Réaction des ONG après la 1e lecture

22/10/2017

Lors de l'examen de la première partie du projet de loi de finances 2018 aujourd'hui, l'Assemblée nationale a manqué l'occasion d'augmenter le budget de l'aide au développement grâce à la taxe sur les transactions financières.

Les ONG, membres de la campagne #MERCIDAVANCE,déplorent un mauvais signal envoyé par l'Assemblée Nationale pour remettre la France sur les rails de la lutte mondiale contre l'extrême pauvreté et les changements climatiques. Ils se sont privés de de renforcer la taxe sur les transactions financières et d'allouer l'intégralité de ses recettes à l'aide au développement.

Rappelons que la France s'est engagée à allouer 0,7% de sa richesse nationale à l'aide au développement et le Président de la République a promis d'atteindre une cible intermédiaire à 0,55% d'ici la fin de son mandat. En l'état, le budget proposé ne permet pas d'honorer ces engagements.

La société civile porte désormais ses espoirs sur le Sénat : sénateurs et sénatrices peuvent encore changer la donne

Pour les ONG Action Santé Mondiale, Action contre la Faim, CARE France, ONE, Oxfam France, Printemps Solidaire et Réseau Action Climat France, membres de la campagne citoyenne #MERCIDAVANCE :

« C'est clairement une occasion ratée de l'Assemblée nationale qui aurait pu augmenter le budget de l'aide publique au développement : la taxe sur les transactions financières permettrait de dégager des recettes supplémentaires considérables pour que la France respecte ses engagements en matière de lutte contre l'extrême pauvreté et le changement climatique.  Les sénateurs-ices peuvent encore se mobiliser lors de leur examen du budget.

A l'approche du sommet UE-Afrique en novembre et du sommet sur le climat à Parisle 12 décembre, la France est attendue pour faire preuve de leadership dans la réponse concrète aux crises sanitaires, éducatives, alimentaires et climatiques. L'aide au développement est un investissement vital et stratégique pour l'avenir et la stabilité de notre planète, la France ne doit pas se défausser. »

Les ONG appellent désormais tous les sénateurs-ices à appuyer les mesures pour renforcer l'assiette, le taux et l'affectation de la taxe sur les transactions financières au service de la solidarité internationale et du climat lors du vote du projet de loi de finances 2018 au Sénat.

Contacts

Caroline Prak
cprak@oxfamfrance.org
06 31 25 94 74

Notes aux rédactions

La campagne #MERCIDAVANCE est une plateforme de mobilisation citoyenne en ligne lancée par les ONG Action contre la faim, Action santé mondiale, CARE France, Coalition Eau, Coalition Education, Coordination SUD, ONE, Oxfam France, Printemps Solidaire, Réseau Action Climat France. Cette plateforme vise àdemander aux député.e.s d'augmenter le budget d'aide publique au développement de la France en 2018 après des annonces décevantes de la part du Gouvernement.