Oxfam : l’offensive d’Hodeida doit être stoppée pour sauver des vies et préserver les chances de paix

11/06/2018

Les Nations unies et les ONG ont reçu des avertissements au cours du week-end pour évacuer les personnels d'Hodeida d'ici ce mardi en amont de l'offensive, confirmant les pires craintes de la communauté humanitaire pour le Yémen. L'envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Martin Griffiths, a déjà indiqué que cette attaque « ruinerait immédiatement les espoirs de paix ». Le pire scénario des Nations unies envisage jusqu'à 250 000 morts et des centaines de milliers de personnes affectées.

Le Directeur d'Oxfam au Yémen, Muhsin Siddiquey, a déclaré : « C'est difficile d'imaginer comment la vie des gens au Yémen pourrait encore empirer, mais une attaque sur Hodeida sera la source de davantage de morts, de destruction, et réduira davantage l'accès à des ressources vitales comme la nourriture, le carburant et les médicaments. Pour éviter la catastrophe, nous demandons à la communauté internationale, y compris au Conseil de Sécurité des Nations unies, d'appeler à la retenue et à la désescalade, d'exercer des pressions et de prendre des mesures pour s'assurer que les belligérants maintiennent les ports d'Hodeida et de Saleef ouverts, et respectent leurs obligations de protection de civils au regard du droit international humanitaire ».

Les Yéménites subissent déjà une forte restriction de l'approvisionnement en nourriture, carburant et médicaments depuis plusieurs années, mais l'offensive sur Hodeida va provoquer une aggravation massive de cette crise humanitaire, alors que des millions de personnes sont déjà au bord de la famine. Des ONG locales ont rapporté à Oxfam qu'il y a eu une augmentation drastique du nombre de familles forcées de fuir leur foyer ces derniers jours. Les conducteurs de camions ont peur d'acheminer les ressources vitales, comme la nourriture, jusqu'à Hodeida, et les commerces sont en train de fermer, laissant les civils au milieu du champ de bataille sans produits élémentaires. Le fait que cette attaque puisse survenir durant le Ramadan accentue la difficulté des familles à s'y préparer.

Siddiquey a ajouté : « Même avec ces avertissements, cette attaque et l'escalade du conflit ne sont pas inévitables, il est encore temps pour les parties de s'engager dans un processus de paix et de sauver d'innombrables vies. La communauté internationale doit poursuivre ses efforts en faveur de la paix et des vies des Yéménites ». 

Les Etats-Unis ont déclaré qu'ils ne participeraient pas à la bataille d'Hodeida et qu'ils s'opposent à toute action militaire qui aggraverait la situation humanitaire. Cette posture leur permet de se déresponsabiliser du bilan humain que causera cette offensive. Mais les Etats-Unis doivent publiquement et explicitement mettre en garde contre cette attaque et avertir les Emirats Arabes Unis des mesures claires qui seront prises le cas échéant. C'est un moment clé qui dira si les Etats-Unis se montreront à la hauteur et useront de leur influence pour sauver des vies au Yémen, alors que le monde entier les regarde.

Contacts

Caroline Prak
cprak@oxfamfrance.org
06 31 25 94 74

Mots clés: 
YemenhumanitaireONU