Budget 2017 : un bilan en demi-teinte pour la solidarité internationale

16/12/2016

Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi de finances pour l’année 2017. L’heure est donc au bilan, puisqu’il s’agit du dernier budget du quinquennat de François Hollande.

Les parlementaires étaient très attendus sur la question de l’amélioration de la taxe sur les transactions financières (TTF). Ils ont finalement confirmé trois mesures essentielles : l’élargissement du taux de la taxe de 0,2 à 0,3% ; l’augmentation de son affectation à la solidarité internationale ; et l’élargissement de son assiette aux opérations intra-journalière, parmi les plus spéculatives au monde.

« Des avancées majeures ont été obtenues grâce à la mobilisation, depuis des années, des parlementaires en faveur de l’aide publique au développement de la France », déclare Sandra Lhote-Fernandes d’Oxfam France.

Ces avancées ont néanmoins été tempérées par le comportement timoré du Gouvernement, qui a préféré repousser la date d’entrée en vigueur de la taxation des opérations intra-journalières au 1er janvier 2018, laissant à un nouveau Gouvernement la responsabilité de sa mise en œuvre.

« Il est regrettable que le Gouvernement n’ait pas saisi l’occasion de dégager, dès l’année prochaine, plusieurs milliards d’euros supplémentaires pour la solidarité internationale et la lutte contre le changement climatique ».

Ce projet de loi de finances ne redresse pas la barre et n’aura pas réussi à pallier à cinq ans de baisse consécutive de l’aide publique au développement (APD). 

« Malgré des avancées décisives cette année, le projet de loi 2017 ne suffira pas pour inverser la tendance générale décevante de ce quinquennat, marqué par une coupe de 20% d’un budget plus qu’essentiel pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et le changement climatique »,déplore Sandra Lhote-Fernandes d’Oxfam France.

« Dans un monde ou des millions de personnes sont contraintes de fuir pour survivre, ou 1 milliard de personnes vivent dans l’extrême pauvreté, et où les pays les plus vulnérables sont en première ligne du changement climatique, nous attendions plus de la France et du gouvernement de François Hollande ».

Avec ce bilan mitigé sur la TTF française, il ne reste plus qu’une solution pour le Gouvernement et François Hollande afin de rectifier le tir et prouver sa volonté politique : faire aboutir le projet de TTF européenne avant la fin de son quinquennat.

Contacts

Sarah Roussel : +33 (0)1 77 35 76 10 / +33 (0)6 51 15 54 38 / sroussel@oxfamfrance.org

Notes aux rédactions