Discours d’Emmanuel Macron à Davos : à quand la cohérence dans la lutte contre les inégalités ?

24/01/2018

A la tribune du World Economic Forum de Davos, Emmanuel Macron a ouvert son discours en posant le diagnostic d’une « mondialisation en crise ».

Parmi les solutions évoquées, le Président de la République a appelé à un meilleur partage de la valeur ajoutée, constatant sa concentration aux mains des 1 % des plus riches, donnant ainsi une résonnance au dernier rapport d’Oxfam « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent ».

Cette déclaration de principe n’est pour l’instant pas accompagnée des choix et mesures politiques nécessaires à sa mise en œuvre.

Pour Manon Aubry, porte-parole d’Oxfam :« Quand Emmanuel Macron se félicite de la baisse de la fiscalité des entreprises et des contribuables en France et qu’en même temps il dénonce avec force le nivellement par le bas de l’impôt et la concurrence fiscale entre Etats, où est la cohérence ? »

Le partage de la valeur ajoutée au sein des entreprises est posé par Emmanuel Macron comme un enjeu majeur.

« Quand on sait que la France est championne d’Europe du versement de dividendes aux actionnaires et que le PDG de Sanofi gagne en moins d’une journée le revenu annuel moyen d’un français, un véritable débat sur le partage des richesses au sein des entreprises doit s’ouvrir en France afin que les richesses produites bénéficient à toutes et tous, et non à quelques privilégié.e.s.» explique Manon Aubry.

« Emmanuel Macron peut agir dès maintenant, et montrer la voie, en faisant de la lutte contre les inégalités une priorité du quinquennat. Pour cela nous l’appelons à mettre en œuvre une loi, pionnière, qui exige des entreprises qu’elles partagent plus équitablement les richesses et qui redistribue les fruits de la croissance par un impôt juste.

Lorsqu’il parle de ‘mondialisation plus durable et équitable’, Emmanuel Macron doit passer des paroles aux actes pour que la France soit leader d’une économie plus humaine et plus responsable.

Pour redonner un sens à la mondialisation, l’autorégulation des entreprises ne suffira pas. Seules des mesures fortes et ambitieuses de la part des Etats peuvent permettre de reprendre la main sur un système économique déboussolé. Redonner crédit et pouvoir à la puissance publique, c’est comme cela qu’on lutte contre le populisme ! ».

Contacts

Pauline Leclère : 07 69 17 49 63 / pleclere@oxfamfrance.org

Notes aux rédactions

·        Dans son dernier rapport « « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent », paru la veille de l’ouverture du Sommet de Davos, Oxfam révèle que 82 % des richesses engendrées l’année dernière ont profité aux 1 % les plus riches de la population mondiale, alors que les 3,7 milliards de personnes qui forment la moitié la plus pauvre de la planète n’en ont rien vu.

·        Oxfam France vient de lancer une campagne « Contre les inégalités, pesons de tout notre poids » pour sensibiliser sur l’aggravation des inégalités en France et dans le monde et interpeller Emmanuel Macron pour qu’il mettre en œuvre une loi contre les inégalités. Ce sujet sera largement discuté au Forum Economique Mondial de Davos qui s’est ouvert hier.   

·        Une pétition a été lancée sur www.loi-inegalites.fr pour demander aux citoyen.ne.s de soutenir les 11 mesures formulées par Oxfam auprès du Président de la République, Emmanuel Macron dans le cadre d’une loi contre les inégalités.