COP 23 : Discours d’Emmanuel Macron : il est temps que les belles paroles laissent place à des propositions concrètes

15/11/2017

A l’occasion de la Conférence des Nations unies sur le Climat (COP 23) organisée à Bonn, le chef d’Etat français a rappelé la responsabilité historique des pays riches et la nécessité de se montrer solidaire avec les populations les plus vulnérables. Très actif sur la scène internationale depuis l’annonce du retrait des Etats-Unis, Emmanuel Macron a pourtant prononcé un discours sans aucune nouvelle annonce pour les plus pauvres

Pour Armelle Le Comte, responsable du plaidoyer climat pour Oxfam France présente à la COP 23 :

« Malgré des paroles sur l’injustice du changement climatique qui touche les plus pauvres, Emmanuel Macron est venu les poches vides à la COP23 et n’a fait aucune nouvelle annonce financière.

L’année 2017 a été marquée par de nombreux événements climatiques extrêmes qui sont venus cruellement rappeler la nécessité d’aider les plus vulnérables à s’adapter aux impacts du changement climatique. La réponse internationale reste pourtant largement en deçà des besoins sur le terrain et des attentes des personnes qui subissent de plein fouet le changement climatique. Aujourd’hui, seulement 17 % des financements climat de la France sont dédiés à l’adaptation et à la résilience des populations, bien loin de l’équilibre entre adaptation et atténuation inscrit dans l’Accord de Paris.

Si Emmanuel Macron préfère attendre le sommet du 12 décembre à Paris pour annoncer des mesures, Oxfam lui rappelle qu’un leadership climatique repose sur des actions fortes, pas de simples discours aussi lyriques soient-ils. D’une part, le doublement des financements de la France pour l’adaptation afin d’atteindre 2,4 milliards d’euros d’ici 2022 et d’autre part, l’adoption de la taxe sur les transactions financières en Europe, qui permettrait de dégager annuellement 22 milliards d’euros,- Une partie pouvant être allouée à solidarité internationale et au climat.

 Ce sommet est une opportunité pour envoyer un signal fort aux pays en développement, notamment les Etats du Pacifique qui sont en première ligne des impacts du changement climatique. C’est crucial pour la confiance dans les futures négociations. »

Contacts

Laurent Ciarabelli
lciarabelli@oxfamfrance.org
06 51 15 54 38
Twitter : @CrbLaurent

Notes aux rédactions

Communiqué de presse d’Oxfam France au 14 novembre 2017 sur le financement des pertes et dommages à la COP 23 : https://www.oxfamfrance.org/communique-presse/changement-climatique/cop-23-pertes-et-dommages-sous-perfusion