PLF 2017 : des avancées - à confirmer - sur le financement de l’aide au développement

25/10/2016

En adoptant cet après-midi la première partie du Projet de loi de finances pour 2017, les député-e-s viennent confirmer deux avancées majeures sur le financement de l’aide au développement : l’élargissement de la taxe sur les transactions financières française (TTF) aux opérations intra-journalières – parmi les plus spéculatives - et l’augmentation de son taux de 0,2 à 0,3%. 

Pour Sandra Lhote Fernandes d’Oxfam France : « La mobilisation a porté ses fruits.En prenant enfin des décisions ambitieuses sur la TTF, les député-e-s permettent à la France de dégager 3 à 5 milliards d’euros supplémentaires. Une somme qui permettrait à François Hollande de tenir ses engagements internationaux en matière de lutte contre la pauvreté et le changement climatique » 

Même si les député-e-s semblent avoir pris la mesure de l’urgence de financer la solidarité internationale, la vigilance reste de mise pour la suite du processus législatif.

« Au moment où 10 pays européens dont l’Allemagne et l’Italie  se sont mis d’accord pour une TTF européenne ambitieuse taxant les transactions intra-journalières, et alors que le Royaume-Uni  taxe déjà les transactions financières à 0,5 %, le Gouvernement ne doit pas reculer au niveau national, et céder aux arguments fallacieux du lobby financier agitant la menace du Brexit », ajoute Sandra Lhote Fernandes.

« Lors de la suite des débats à l’Assemblée nationale et au Sénat, le Gouvernement et les parlementaires doivent faire le choix de la solidarité internationale plutôt que celui du profit de quelques-uns. Les avancées réalisées sur la TTF ne devront en aucun cas venir justifier des coupes sur les crédits budgétaires traditionnels de l’aide publique au développement. Ces crédits supplémentaires sont essentiels pour des millions de personnes vulnérables.  »

Les organisations de solidarité internationale resteront mobilisées jusqu’à l’adoption définitive du Projet de loi de finances pour que le dernier budget du quinquennat soit placé sous le signe de la solidarité internationale.

Contacts

Sarah Roussel
sroussel@oxfamfrance.org
06 51 15 54 38
Twitter : @Sarah_Roussel

Notes aux rédactions