Avec les réfugiés et migrants

réfugiés syrie

Des millions de personnes se voient contraintes de partir de chez elles, risquant tout pour fuir conflits armés et catastrophes naturelles. Nous avons de toute urgence besoin de votre aide pour leur porter assistance, non seulement en Syrie, en Jordanie et au Liban, mais aussi en Europe et en Afrique.

Une crise mondiale

Plus de 65 millions de personnes à travers le monde sont désormais officiellement « déplacées ». C’est le chiffre le plus élevé jamais enregistré par les Nations Unies depuis la Seconde Guerre mondiale.

Entre les mois de janvier et juin 2016, plus de 100 000 réfugiés et migrants sont arrivés en Europe après avoir traversé la zone centrale de la Méditerranée, l'une des voies les plus dangereuses au monde. La plupart, partis de Libye, de Tunisie ou d'Egypte, ont voyagé sur des bateaux de passeurs et ont risqué leur vie pour trouver protection et sécurité en Italie.

La grande majorité des personnes déplacées restent néanmoins à proximité de leur pays d’origine. Le Liban par exemple, qui compte 4,5 millions d’habitants, accueille 1,2 million de réfugiés syriens alors que près de 5 millions de personnes ont été forcées de fuir la guerre cibile en Syrie. Cela signifie qu’environ un habitant du Liban sur quatre est un réfugié de Syrie. La cinquième année du conflit a été la pire pour la population syrienne : les parties belligérantes ont continué à semer le chaos, à entraver l’acheminement de l’aide humanitaire et à assiéger des villes entières.

Un nombre croissant de Syriennes et Syriens vivent dans des conditions difficiles, dans des camps à la frontière de la Turquie et de la Jordanie. 1,5 million ont besoin d’aide humanitaire. Les combats dans le centre et le nord de l'Irak, ainsi que d'autres conflits comme celui du Yémen, ont provoqué des déplacements supplémentaires, s'ajoutant à la pression exercée sur les pays d'accueil.

En Afrique de l'Ouest, le bassin du Lac Tchad est le théâtre d'une crise humanitaire largement ignorée qui affecte plus de 20 millions de personnes et exacerbe la pauvreté et la vulnérabilité de pays comptant parmi les plus pauvres au monde. Cette crise s’aggrave jour après jour et nécessite une action urgente de la part de la communauté internationale.

Notre action

Nombre des migrants et des réfugiés arrivant en Europe se heurtent chaque jour à l’incertitude et à des problèmes très concrets, qu’il s’agisse d’obtenir de simples renseignements ou de faire face au risque grandissant que représentent la traite d’êtres humains et le trafic de clandestins. Ce sont pour la plupart des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Les fermetures de frontières et les restrictions d’accès au territoire européen ont terriblement aggravé la situation de ces personnes vulnérables et ont engendré une crise humanitaire. Depuis le début de nos opérations en Grèce, en Serbie, en Macédoine et en Italie, nous avons porté assistance à 282 000 personnes.

Ahmed est originaire de la ville d'Hassaka, en Syrie. Avec sa femme et son petit garçon de deux ans, il a pris le bateau à Ezrin, en Turquie, pour rejoindre l’île grecque de Lesbos.

Protéger les personnes arrivant en Serbie et en Macédoine

À la suite de la mise en œuvre de l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie, en mars 2016, et de la fermeture de la frontière serbo-macédonienne, 58 000 personnes se sont retrouvées bloquées en Grèce continentale, ainsi qu’environ 5 000 personnes en Macédoine et en Serbie.

En étroite collaboration avec les autorités locales, nous nous assurons que les organisations locales peuvent apporter l’aide et la protection voulues aux nouveaux arrivants. Nous distribuons des kits d’hygiène, des vêtements et d’autres biens de première nécessité. Nous installons également des systèmes d’alimentation en eau et d’assainissement et nous dispensons un soutien psychologique et des conseils juridiques.

Fournir une aide d’urgence et un accompagnement psychologique en Italie

La traversée vers l’Italie est la voie maritime la plus meurtrière au monde. Pourtant, des dizaines de milliers de personnes sont arrivées dans le pays depuis mars 2016. En Italie continentale et en Sicile, nous fournissons des vêtements, des chaussures et des nécessaires de toilette, ainsi qu’un accompagnement psychologique et juridique durable aux nouveaux arrivants. Nous aidons également les demandeuses et demandeurs d’asile à trouver un logement et à apprendrre l'italien, et nous leur donnons de l’argent en espèces pour qu’ils puissent satisfaire leurs besoins essentiels.

Aider les réfugiés à vivre dans la dignité en Grèce

Nombre des centres d’accueil des îles grecques ont été transformés en centres de détention. Dans le camp de Kara Tepe, où les réfugiés et les migrants restent libres de leurs mouvements, nous poursuivons nos opérations humanitaires, qui consistent à organiser des distributions alimentaires et à installer des systèmes d’alimentation en eau et d’assainissement. Nous fournissons également de l’eau potable et des biens de première nécessité dans cinq autres camps.

Tala, deux ans, attend pendant que son père récupère de l'eau d'une citerne fournie par Oxfam dans le camp de Zaatari, en Jordanie.Tala, deux ans, vient de Ghouta, près de Damas, en Syrie. Elle attend pendant que son père récupère de l'eau d'une citerne fournie par Oxfam dans le camp de Zaatari, en Jordanie. Nous approvisionnons 25 000 occupants du camp en eau potable et avons également installé des toilettes et des douches. Photo: Sam Tarling/Oxfam.

Apporter une aide vitale aux réfugiés syriens au Liban, en Syrie et en Jordanie

Nous avons porté assistance à près d’un demi-million de réfugiés en Jordanie et au Liban, par un approvisionnement en eau potable ou par des distributions d’argent et de matériel d’urgence, tel que des couvertures, des fourneaux et des produits d’hygiène. Nous aidons les familles à s’informer sur leurs droits et les mettons en rapport avec les services médicaux et d’aide juridique, notamment.

Nous fournissons également de l’eau potable aux personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie de plusieurs manières : remise en état des infrastructures, acheminement par camion et réparation des puits.