Un goût d’inachevé

Comment combler le manque de financement pour l'adaptation suite à l'Accord de Paris

15/05/2016

Le changement climatique est une réalité brutale à laquelle sont confrontées des millions de personnes parmi les plus vulnérables au monde. Celles-ci ont un besoin de plus en plus urgent d'aide financière pour s'adapter aux conditions climatiques extrêmes.

L'aide internationale est largement insuffisante pour couvrir les besoins en matière d'adaptation. D'après les dernières estimations, seulement 16 % des financements climat internationaux sont actuellement alloués à l'adaptation, avec une part de financement public atteignant à peine entre 4 et 6 milliards de dollars par an. À Paris, les États ont essayé de définir des objectifs quantifiés pour accroître le financement pour l'adaptation au changement climatique à hauteur des besoins à venir, sans toutefois y parvenir.

Pour que la coopération internationale sur le changement climatique soit juste, durable et globale, elle ne doit laisser personne sur le bord de la route. Il faut combler de toute urgence le déficit de financement pour l'adaptation. Un accord doit être trouvé lors de la COP22 au Maroc concernant la feuille de route sur l'engagement des 100 milliards de dollars. Cet accord devra inclure des objectifs quantifiés en matière de financement pour l'adaptation au changement climatique et les progrès sur la comptabilisation et la gouvernance des flux financiers.