Mali : Ce qu’il reste à faire

4 priorités pour une meilleure gouvernance au Mali

05/02/2014

Les élections de 2013 ont contribué à restaurer l’ordre constitutionnel au Mali et ont inauguré une période d'espoir pour la paix, la stabilité et le développement. Le défi est maintenant de répondre aux attentes des Maliens pour une meilleure gouvernance.

Près de deux ans après le coup d'Etat de mars 2012, la suspension de l'aide étrangère et l'occupation du nord du Mali par des groupes armés, l’espoir pour la paix, le développement et la stabilité renaît parmi les Maliens. Les récentes élections présidentielles et législatives, respectivement tenues de juillet à août puis de novembre à décembre 2013, ont constitué un pas majeur dans la restauration de l’ordre constitutionnel au Mali, avec un président et des députés démocratiquement élus.

Cependant les élections ne garantissent pas pour autant la restauration d’une « bonne gouvernance ». Des réformes majeures sont nécessaires pour faire en sorte que la démocratie soit au service des citoyens, en particulier les plus vulnérables – les femmes et les hommes en situation de pauvreté.

Mots clés: