Mali : reconstruire la mosaïque

10/10/2013

Perspectives pour de meilleures relations sociales après le conflit armé au Nord du Mali.

Après plusieurs années d'affaiblissement de l'Etat, de mauvaise gouvernance, de désintégration des forces de sécurité, et de tensions communautaires, le Mali a basculé depuis janvier 2012 dans une crise multidimensionnelle à la fois sociopolitique, sécuritaire et humanitaire sans précédent. L'antagonisme et les tensions entre et au sein des communautés se sont accrus depuis le début du conflit.

La reconstitution des liens sociaux et la mise en œuvre d'un réel processus de réconciliation sont parmi les principaux défis à relever pour assurer la reconstruction du pays et sa stabilisation à long terme. Le besoin de réconciliation est largement reconnu, tant au niveau national qu'international. A cet égard, des efforts ont déjà été menés par le gouvernement malien de transition, par l'établissement de la Commission Dialogue et Réconciliation en mars 2013, ainsi que par la nomination d'un Ministre en charge de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord au sein du nouveau gouvernement.

Cependant, jusqu'à aujourd'hui, les discours sur la réconciliation n'ont pas vraiment été suivis d'actions concrètes. De plus, les communautés affectées n'ont pas été consultées sur l'état de leurs relations, le degré de tensions et sur les acteurs ou mécanismes en mesure de contribuer à alléger ces tensions.

Oxfam, en collaboration avec Handicap International et WILDAF (Women in Law and Development in Africa), a lancé une enquête en juin 2012, sur le thème de l'impact du conflit sur les relations sociales au sein et entre des populations originaires du Nord du Mali. C'était la première fois depuis le début du conflit que ces populations étaient consultées sur ces sujets de manière aussi approfondie. Ce rapport vise à leur donner la parole et à faire entendre leur voix, afin de mieux comprendre l'impact du conflit sur les relations sociales et mettre en valeur les solutions envisagées par ces populations elles-mêmes. Oxfam, Handicap International et WILDAF souhaitent que ce rapport puisse nourrir la réflexion et guider les actions des différents acteurs nationaux et internationaux impliqués dans la réconciliation.

Mots clés: