Un bilan décevant : Comment l’UE peut agir pour améliorer les conditions de vie des Palestiniens en Zone C

27/05/2013

En mai 2012, les ministres des Affaires étrangères européens ont émis l'une des déclarations du Conseil des affaires étrangères les plus fortes à ce jour concernant le Territoire palestinien occupé. Les ministres ont appelé le gouvernement israélien à réagir à la détérioration des conditions de vie des Palestiniens dans la zone C. Un an après, l'UE n'a pas tenu ses promesses envers les Palestiniens.

Ce rapport publié par AIDA (Association of International Development Agencies), un organe de coordination qui représente plus de 80 ONG d’aide humanitaire et de développement travaillant dans le Territoire palestinien occupé, montre que bien peu de choses ont changé pour les Palestiniens au cours de l’année qui vient de s’écouler. En Cisjordanie occupée, plus de 600 maisons ont été construites l’année dernière dans les colonies israéliennes, illégales au regard du droit international, et 535 maisons et structures appartenant à des Palestiniens ont été détruites, laissant 800 personnes sans domicile ou déplacées. Le rapport évalue les performances de l'UE et des États membres au cours de l'année écoulée et propose des mesures qu’ils peuvent prendre pour améliorer la vie des Palestiniens dans le Territoire palestinien occupé, en particulier dans la zone C.

Voir le site web d'AIDA