Mission non-accomplie : les populations civiles demeurent en danger à l’Est du Tchad

11/09/2008

Dans ce rapport, Oxfam International prévient que la force de protection sous mandat des Nations unies dans l’Est du Tchad est incapable de faire face à l’insécurité générale qui laisse un demi million de personnes vulnérables à la merci d’attaques et d’exactions.

Un an après les débuts de la mission, la composante de police n’est toujours pas opérationnelle et les troupes européennes sont à la peine face au désordre et au banditisme grandissant. "Mission non-accomplie : les populations civiles demeurent en danger à l'Est du Tchad" évalue l’efficacité de la force de protection onusienne un an après sa création et décrit une mission marquée par de graves retards dans son déploiement, des obstacles bureaucratiques et un manque de coordination.