Hausse des prix des denrées alimentaires au Sahel : l’urgence d’une action à long terme

25/11/2008

A l’instar de nombreux pays du monde, la région sahélienne i de l’Afrique de l’Ouest a été considérablement affectée par la hausse mondiale des prix alimentaires avec de sérieuses répercussions pour les ménages pauvres.

Les ménages les plus pauvres qui recourent au marché pour satisfaire leurs besoins alimentaires, ont été les plus touchés. Ils se sont adaptés en diminuant le nombre de leurs repas, la qualité nutritionnelle de leur alimentation, leurs dépenses de santé, voire dans certains cas en retirant les enfants de l’école.

Aujourd’hui, la plupart des analyses considèrent que la conjoncture de prix élevés risque de durer. Cela signifie que la problématique de l’accès à la nourriture devient centrale pour la sécurité alimentaire des populations sahéliennes. La crise actuelle illustre la pertinence d’une stratégie, basée sur la promotion des productions et du marché régional. Elle souligne l’importance d’ex ploiter les potentialités régionales, en valorisant les complémentarités de production et de consommati on entre pays côtiers et continentaux. Elle met aussi en exergue les difficultés à surmonter.

Cette note d’information est basée sur une étude commanditée par Save the Children et Oxfam Grande Bretagne sur l’impact de la hausse des prix des denrées alimentaires sur la sécurité alimentaire des ménages dans cinq pays du Sahel : Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Sénégal et Mali. Elle décrit brièvement les effets de la flambée de s prix sur les ménages sahéliens, puis interroge les facteurs locaux qui ont amplifié cett e situation, et enfin formule des propositions de réponse.