Rapports RSS

G20 : les demandes d'Oxfam pour le sommet de Brisbane

12/11/2014

Depuis que l’Australie a pris la présidence du G20, en 2013, la richesse totale des pays du G20 a augmenté de 17 000 milliards de dollars , mais les 1 % les plus riches de sa population ont gagné 6 200 milliards de dollars, soit 36 % de l’ensemble de cette augmentation. En effet, au cours de l’année écoulée, les 1 % les plus riches de la population ont pris une part encore plus importante du gâteau dans la grande majorité des pays du G20 . Ceux-ci n’en regroupent pas moins, encore aujourd’hui, plus de la moitié des personnes en situation de pauvreté dans le monde . Le G20 ne peut pas se permettre d’ignorer le problème des inégalités.

Stop Triche Fiscale Argent Transparence

Profits cachés

12/11/2014

Les 15 Etats européens étudiés dans ce rapport ne sont toujours pas parvenus à trouver des solutions à l'évasion et à l'opacité fiscale, qui coûtent deux milliards d'euros chaque année aux pays développés ainsi qu’aux pays en développement.

A égalité !

à égalité ! Il est temps de mettre fin aux inégalités extrêmes

28/10/2014

Du Ghana à l’Allemagne, de l’Afrique du Sud à l’Espagne, le fossé entre les riches et les pauvres se creuse rapidement et les inégalités économiques atteignent des sommets.

Alimentation, énergies fossiles et financements indécents

17/10/2014

Le changement climatique aggrave d’ores et déjà la faim dans le monde, et ce en grand partie en raison du recours massif aux énergies fossiles.

Photo : Jerry Galea / Oxfam

Sommet de Ban Ki-moon sur le climat : à quand la fin de l’inertie ?

18/09/2014

Le prochain sommet sur le climat organisé à New York risque d’être une énième occasion manquée d’empêcher le changement climatique d’aggraver la faim dans le monde.

La faim, un business comme un autre

15/09/2014

La Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition, lancée par le G8 il y a 2 ans, pousse les Etats africains à mettre en œuvre des mesures de dérégulation et d’ultra-libéralisation de leur secteur agricole au détriment de l’agriculture familiale et paysanne.

Santé : investir pour la minorité

10/09/2014

Au lieu d'investir dans des solutions risquées du secteur privé, le Groupe de la Banque mondiale devrait privilégier le soutien aux gouvernements africains afin de développer les soins de santé publics, une manière éprouvée de sauver des millions de vie dans le monde et de réduire les inégalités, et de les aider à abolir les frais avancés par les patients et à renforcer leurs capacités de régulation du secteur privé.

Pages